Archive of ‘un cours de cuisine’ category

Un cours sur les macarons

S’il est un dessert que j’affectionne particulièrement et que je trouve aussi beau que bon, c’est bien le macaron !
Pour la Fête des Mères, mes chéris m’ont offert ce cours à la Citadelle de Metz ; cette fois encore, le moment a été très agréable d’autant qu’il s’est terminé par une dégustation de macarons réalisés par nos soins : framboise, chocolat blanc/vanille, chocolat noir… et d’un sorbet citron-basilic qu’il faut absolument que je reteste (version granité?)!

La semaine prochaine, mes vacances commencent….
Et je peux vous dire que ça va macaronner sec ! Surprises et gourmandises, je vais piocher dans tes recettes ^^!

Un cours de cuisine à la Citadelle autour de déclinaisons de tartares

Au programmeAujourd’hui, je me suis rendue à La Citadelle de Metz pour profiter d’un cours de cuisine dont le thème était « Le tartare » et, vraiment, je me suis ré-ga-lée !
Merci à ma fille de m’avoir offert ce beau cadeau de Fête des mères !

Ce n’était pas mon premier cours de cuisine et je peux dire que le contraste a été vif !

Tartare de tomates au Xérès Gelée de mozzarella Pousses de roquette, coulis basilic La Citadelle de Metz

Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécié l’accueil chaleureux de l’établissement. J’ai pu m’alléger de mes effets personnels, m’installer dans un petit salon avec une boisson rafraichissante et prendre le temps de consulter le dossier distribué à chaque client. A l’intérieur se trouvaient un mot d’accueil du chef mais surtout les recettes au programme du jour (dont j’ai constaté qu’il est pertinent de prendre connaissance avant le cours) ainsi qu’un porte-mines très utile pour ajouter des annotations supplémentaires durant le cours !

Tartare de ThonEnsuite, notre petit groupe de 9 s’est rendu dans les cuisines où nous attendaient Romain et Lucas, les deux maîtres du cours ! Le temps d’enfiler nos tabliers, nous étions tous sur notre poste et avons pu réaliser avec eux 3 déclinaisons de tartares à base de tomate, de thon et de boeuf. La vue des produits de saisons, colorés et nobles nous font déjà saliver… Il est temps de les préparer ! Romain dispense les instructions, distribue ses conseils et prend le temps de répondre à toutes nos questions, même celles hors-thème ! Il nous apprend par exemple la répartition des tâches lors d’un service ou comment bien cuire une viande !  Lucas passe entre les plans de travail pour nous aider, apporter/reprendre les différentes préparations qui se suivent. Plus de 2 heures ont passées, les assiettes-témoins se dressent sous nos regards ébahis : que c’est joli !

Maki de tartare de BboeufEnfin, nous quittons les cuisines pour nous rendre au petit salon où nous attendait une belle tablée dressée. Il est alors temps de déguster nos plats dressés-minute par Romain et Lucas, confortablement installés un verre de blanc à la main. C’est un temps convivial, gourmand et d’échanges : nous apprécions les plats, notre travail et échangeons de bonnes adresses pour nos repas futurs…

Le chef nous salue une dernière fois, nous le remercions de ses pédagogie, bonne humeur et humilité, il est temps pour nous aussi de nous souhaiter une bonne soirée et au plaisir de nous revoir…

En tout cas, moi, je reviendrai le 28 juin pour un cours sur les macarons…

En bref, j’ai participé à un atelier de cuisine à La Citadelle, et j’ai passé un moment fabuleux !

Mon premier cours de cuisine !

Pour mon anniversaire, j’ai demandé un après-midi à mes coupines pour partager un moment complice et gourmand : mon premier cours de cuisine à l’Académie des chefs. Dans un cadre magnifique (une belle cuisine dans de beaux volumes et de grandes baies vitrées permettant d’apprécier un beau soleil sur la Moselle), nous avons pâtissé l’Entremet financier, framboise, pistache et meringue de Mickäel.
Au programme : un crumble, un financier, une ganache pistache, une meringue italienne… et un dressage de chef !
Au passage, les chefs nous confient quelques secrets pour mieux monter les blancs en neige avec un robot, réussir une ganache à base de crème ou encore réaliser de beaux dômes avec une poche.
Nous sommes donc reparties avec deux beaux et bons gâteaux qui ont « contentés » tous nos convives ! Il ne me reste plus qu’à transformer l’essai, seule, prochainement !